La mare aux mots

Des cartonnés pour les tout-petits

Par 17 mars 2017 Livres Jeunesse

Aujourd’hui, des cartonnés pour les tout-petits ! Avec une séance de bisous, un anniversaire et un ogre menaçant… Tout un programme !

Un bisou tout là-haut
d’Émile Jadoul
L’école des loisirs dans la collection Pastel
11 €, 118×250 mm, 24 pages, imprimé en Malaisie chez un imprimeur éco-responsable, 2016.
Mais qui a éteint ?
Texte de Cédric Ramadier, illustré par Vincent Bourgeau
L’école des loisirs dans la collection Loulou & Cie
11,50 €, 200×250 mm, 28 pages, imprimé en Malaisie chez un imprimeur éco-responsable, 2016.
Les Ogres
de Jean Gourounas
Le Rouergue
13,90 €, 117×210 mm, 32 pages, lieu d’impression non indiqué, 2017.

Encore des BD

Par 16 mars 2017 Livres Jeunesse

Aujourd’hui, deux BD. Un one shot qui explique ce qu’est la démocratie (et qui peut éventuellement être une bonne piqûre de rappel si, comme moi, vous n’avez pas écouté les cours d’éducation civique) et une série en deux tomes qui propose des portraits de femmes épatantes.

La Démocratie en BD
Scénario de Nathalie Loiseau, dessins d’Aki
Casterman
12,50 €, 275×207 mm, 48 pages, imprimé en France.
Culottées T1
de Pénélope Bagieu
Gallimard
19,50 €, 190×260 mm, 144 pages, imprimé en France.
Culottées T2
de Pénélope Bagieu
Gallimard
20,50 €, 190×260 mm, 168 pages, imprimé en France.

Les invité.e.s du mercredi : Kochka et Rémi Courgeon

Par 15 mars 2017 Les invités du mercredi

Je connaissais le nom de Kochka, car j’avais lu beaucoup de ses livres, mais je savais peu de choses d’elle. J’ai eu envie d’en savoir plus, elle a accepté de répondre à mes questions. Ensuite, je vous propose de partir en vacances avec l’un de nos plus grands illustrateurs, Rémi Courgeon. Nous vous souhaitons un bon mercredi !


L’interview du mercredi : Kochka

Comment naissent vos histoires en général et plus particulièrement comment est née Brelin de la lune qui vient de sortir chez Oskar ?
Mon fils aîné est autiste asperger. Il a 26 ans maintenant. C’est lui que j’ai mis en scène dans Brelin. Lui et son frère. Dans la vraie vie, Julien qui est Jérémie est plus jeune. Mais quand ils étaient petits, nous le traitions comme le plus grand.

Vous avez proposé plusieurs interprétations de contes (Peau d’Âne, Le merveilleux voyage de Nils Holgersson, Les musiciens de Brême…), d’où vient cette passion pour les contes et quels sont les autres contes que vous aimeriez raconter ?
J’ai baigné dans les contes lorsque j’étais enfant. Nous n’avions que ça à la maison. J’ai grandi avec Peau d’Âne, je le lisais en boucle. J’aime le Petit Poucet, il est caché au fond de nous tous, c’est un merveilleux compagnon. J’aime aussi Peter Pan. En fait je crois aux contes de fées. On peut même dire qu’ils m’ont sauvée.

Pouvez-vous nous parler de votre parcours ?
Enfant, je le suis encore.
Adolescente, j’ai sauté cette étape, c’était la guerre au Liban, il a fallu grandir vite
Maman, 5 enfants.
Avocate, pendant quelques années. J’en ai retenu les principes fondamentaux de la Constitution. Les hommes naissent libres et égaux en droit.
Puis l’écriture…

Vous êtes la nièce de la grande auteure jeunesse Gudule, est-ce qu’elle a influencé votre écriture ? Est-ce qu’elle vous a donné des conseils ?
C’est grâce à elle que j’ai osé sauter le pas : lâcher mon premier métier, avocate, pour l’écriture. Elle m’envoyait ses livres en douce. Elle a été mon guide. Elle a su avant moi que l’écriture était ma voie.
Influencer ? Je ne pense pas que ce soit le mot juste. Elle m’a encouragée à être moi-même. Et en étant elle-même, elle m’a aussi montré le chemin de la naissance à soi.

Quelles étaient vos lectures d’enfant, d’adolescente ?
Les contes.
Terre des hommes à 15 ans.
Jacques Prévert, et plein d’autres ensuite.

Quels sont vos projets ?
Mieux Aimer, et aller et emmener vers la joie…

Bibliographie (sélective) :

  • Brelin de la lune, album illustré par Charles Dutertre, Oskar Éditeur (2017).
  • Les animaux de l’arche, album illustré par Sandrine Kao, Grasset Jeunesse (2017).
  • La caravane, roman, Thierry Magnier (2017).
  • Le petit grand samouraï, album illustré par Chiaki Miyamoto, Tom’Poche (2016).
  • Le merveilleux voyage de Nils Holgersson, album illustré par Olivier Latyk, Père Castor (2016).
  • Bambi, album illustré par Sophie Lebot, Père Castor (2016).
  • Raiponce, album illustré par Sophie Lebot, Père Castor (2016), que nous avons chroniqué ici.
  • Les musiciens de Brême, album illustré par Amélie Dufour, Père Castor (2015), que nous avons chroniqué ici.
  • Les cygnes sauvages, album illustré par Charlotte Gastaut, Père Castor (2014), que nous avons chroniqué ici.
  • À l’heure du loup, album illustré par Les Mamouchkas, Ricochet (2013), que nous avons chroniqué ici.
  • Le rossignol et l’empereur de Chine, album illustré par Qu Lan, Chan-Ok (2013), que nous avons chroniqué ici.
  • Peau d’âne, album illustré par Charlotte Gastaut, Père Castor (2012), que nous avons chroniqué ici.
  • Dans ma ville, il y a…, album illustré par Fabienne Cinquin, Ricochet (2012), que nous avons chroniqué ici.


En vacances avec… Rémi Courgeon

Régulièrement, je pars en vacances avec un.e artiste (je sais vous m’enviez). Je ne sais pas si vous êtes comme moi, mais moi j’adore partir comme ça avec quelqu’un, on apprend à la.le connaître notamment par rapport à ses goûts… cet.te artiste va donc profiter de ce voyage pour me faire découvrir des choses. On emporte ce qu’elle.il veut me faire découvrir. On ne se charge pas trop… 5 de chaque ! 5 albums jeunesse, 5 romans, 5 DVD, 5 CD, sur la route on parlera aussi de 5 artistes qu’il.elle veut me présenter et c’est elle.lui qui choisit où l’on va… 5 destinations de son choix. Cette fois-ci, c’est avec Rémi Courgeon que je pars ! Allez en route !

Difficile de ne choisir que 5, parmi toutes ces œuvres et ses artistes. Je vais essayer de sélectionner des choses qui me parlent sans être des incontournables absolus, connus et aimés du plus grand nombre.
Je crois au fond que ce qui me touche ce sont les œuvres qui ressemblent le plus à la vie, dans toute sa complexité. Passer du rire aux larmes, être traversé tour à tour par l’étonnement, la colère, la jalousie, le désir, la peur, la mélancolie, l’excitation, la joie, et bien sûr l’amour, c’est ça qui me plait. J’aime bien aussi quand les choses gardent une part de mystère, de non-dit. Justement parce que la vie est composée de beaucoup, beaucoup plus d’inconnu que de connu et que les artistes sont là pour en témoigner.

5 albums jeunesse :

  • Pecos Bill, l’album fétiche de mon enfance. G.Martina. Nardini. Aquenza.
  • Le grand Livre vert (dans sa version géante) Robert Grave. Maurice Sendak
  • Remue-Ménage chez madame K. Wolf Erlbruch
  • Strongboy le tee-shirt de pouvoir. Ilya Green
  • Le chien que Nino n’avait pas. Edward Van de Vendel. Anton Van Hertbruggen

5 romans :

  • Ne tuez pas l’oiseau moqueur. Harper Lee
  • La chorale des maîtres bouchers. Louise Erdrich
  • L’été meurtrier. Japrisot
  • Les belles endormies. Kawabata
  • Et que le vaste monde poursuive sa course folle. Colum Mc Cann

5 BD :

  • Bandonéon. Jorge Gonzalez
  • Trait de Craie. Prado
  • Jimmy Corrigan. Chris Ware
  • Les amateurs. Brecht Evens
  • Portugal. Pedrosa.

5 DVD :

  • Little Big Man. Arthur Penn
  • My sweet pepperland. Hiner Saleem
  • Cul de sac. Polanski
  • Mud. Jeff Nichols
  • Les rêves dansants. Pina Bausch

5 CD :

  • Transformer. Lou Reed
  • The key of life. Stevie Wonder
  • Let’s get lost. Vhut Baker
  • Salt rain. Susheela Raman
  • Parade. Prince

5 lieux :

  • Le chantier Naval et le restaurant du port à Essaouira, Maroc
  • La pointe d’Agon et la baie de Sienne. Cotentin.
  • Louisiana et son musée d’art contemporain près de Copenhague. Danemark.
  • La pointe des corbeaux à l’ile d’Yeu
  • Mon atelier aux Lilas.

5 artistes :

  • Le réalisateur Pedro Almodovar (impossible de ne pas le citer)
  • L’inventeur et sculpteur Théo Jansen
  • Le musicien Richard Galliano
  • La chorégraphe Marie Chouinard
  • Le sculpteur Ron Mueck

Rémi Courgeon est auteur et illustrateur.

Bibliographie sélective :

  • Tohu Bohu, texte et illustrations, Nathan (2016), que nous avons chroniqué ici.
  • Passion et Patience, texte et illustrations, Mango (2016), que nous avons chroniqué ici.
  • C’est l’histoire d’un poisson bavard, texte et illustrations, Seuil Jeunesse (2015), que nous avons chroniqué ici.
  • J’aime pas les clowns, illustration d’un texte de Vincent Cuvellier, Gallimard Jeunesse (2015), que nous avons chroniqué ici.
  • L’oizochat, texte et illustrations, Mango (2014), que nous avons chroniqué ici.
  • Gros chagrin, texte et illustrations, Talents Hauts (2014), que nous avons chroniqué ici.
  • Le grand arbre et autres histoires, recueil d’albums, textes et illustrations, Mango (2013), que nous avons chroniqué ici.
  • Contes d’Afrique, illustration de textes de Jean-Jacques Fdida, Didier Jeunesse (2012), que nous avons chroniqué ici.
  • Pieds nus, texte et illustrations, Seuil Jeunesse (2013), que nous avons chroniqué ici.
  • Blancs comme neige, texte et illustrations, Milan (2013).
  • Toujours debout, texte illustré par Isabelle Simon, L’initiale (2013), que nous avons chroniqué ici.
  • Elvis Presley, illustration d’un texte de Stéphane Ollivier, Gallimard Jeunesse (2012), que nous avons chroniqué ici.
  • Brindille, texte et illustrations, Mango jeunesse (2012), que nous avons chroniqué ici.
  • Pas de ciel sans oiseaux, texte et illustrations, Mango Jeunesse (2012), que nous avons chroniqué ici.
  • Le géant petit cadeau, texte et illustrations, Père Castor (2012).
  • Dans sa tête, texte et illustrations, JBZ & cie (2010).
  • Invisible mais vrai, texte et illustrations, Mango (2006).

Trois merveilles et une revue

Par 14 mars 2017 Livres Jeunesse, Médias

Aujourd’hui, trois magnifiques albums et une superbe revue consacrée au cinéma.

Les Liszt
Texte de Kyo Maclear (traduit par Sophie Chisogne), illustré par Júlia Sardà
La Pastèque
18 €, 184×305 mm, 40 pages, imprimé en Asie, 2017.
Cache-cache
de Song Hyunjoo (traducteur.trice non crédité.e)
Amaterra
14,90 €, 218×218 mm, 48 pages, imprimé en CE, 2017.
Le jardin de madame Li
Texte de Marie Sellier, illustré par Catherine Louis, calligraphies de Wang Fei
Picquier Jeunesse
14,50 €, 206×207 mm, 48 pages, imprimé en Italie, 2016.

Deux beaux livres CD…

Par 13 mars 2017 Livres Jeunesse, Musique pour enfants

Aujourd’hui on plonge en plein Moyen-Âge grâce au formidable livre-CD Elvide et Milon et puis l’on part à la recherche des personnages de Carmen avec Le fantôme de Carmen

Elvide et Milon
Texte d’Eric Senabre raconté par Jacques Bonnaffé, musique de l’Ensemble Obsidienne, illustré par Élodie Coudray
Didier Jeunesse
23,80 €, 275×273 mm, 48 pages, imprimé en France, 2017.
Le fantôme de Carmen
Texte et illustration de Pierre Créac’h raconté par Yolande Moreau
Éditions Sarbacane
29,90 €, 234×367 mm, 90 pages, imprimé en France, 2016.